La 5ème édition

Pour la cinquième année consécutive, la résidence de territoire est mise en place avec le concours de la DRAC Occitanie et de la Communauté de Communes du Carmausin Ségala.
La résidence 2017 se veut une démarche territoriale autour de la poésie, de l’expression, de la rencontre avec les habitants en plusieurs points du Pays. Une sorte de carte blanche à l’artiste Jérômr Pinel pour la re-création d’un nouvel imaginaire poétique qui mette en valeur le Ségala et le Carmausin.

Jéröme Pinel, avec son groupe Strange Enquête

 

L'Artiste

Jérôme Pinel écrit des textes et les donne au micro depuis son adolescence ou il monte un groupe de rap dans son garage à Mazamet (81) avec trois camarades de lycée. Le temps passe, le groupe change de membres mais prend une forme plus concrète avec Projet JNMC qui écumera les scènes Hip Hop de Midi Pyrénées de 2004 à 2009 et sortira trois EP en autoproduction.

Parallèlement, le jeune homme découvre en 2006 les scènes Slam ou l'on pratique le texte à capella. Il se passionne très vite pour cette pratique, qui l'amène à rencontrer la compagnie de théâtre Fébus en 2009. Celle ci l'engage pour participer à la création de trois de ses spectacles (Cyrano de Bergerac en 2009, Notre Dame de Paris en 2011, La Belle et la Bête en 2013). Le passionné des mots y découvre une autre approche du texte et se retrouve aussi à jouer la comédie devant plus de 2000 personnes certains soirs. Une expérience qu'il continuera par la suite avec d'autres compagnies de la région.

Coté Slam, le jeune homme anime des scènes Slam dans tout le grand sud et se qualifie par deux fois pour les phases finales de la coupe de France de la ligue Slam à Joué Les Tours (en 2010 et 2011), Il y sera même félicité par Mark Smith, fondateur du mouvement « Slam ». Il représente la région Midi Pyrénées sur les différents événements nationaux des « Nuits du Slam » en 2012.

 

 

Coté musique, le tournant se produit en 2010 lorsque il monte avec Manu Mouret, Strange Enquête, un duo voix et contrebasse, très orienté vers la chanson. Ce projet a la particularité de raconter le quotidien des petites villes par le biais d'histoires à chutes et de portraits. Après avoir écumé les scènes de la région, le duo est repéré par le Bijou en 2012 et intègre la structure de booking « Emma Tour » au même moment. Sélectionnés pour les découvertes du Festival « Alors Chante » à Montauban en 2013, ils repartent avec le 1er prix du public et des opportunités pour jouer sur le territoire national. Ils confirment, avec le prix Adami, au tremplin « Vive la Reprise » au centre de la chanson à Paris, leur place dans la scène de la chanson francophone. S'ensuivront plus de 200 concerts en presque trois ans avec de belles premières parties (Juliette à la Halle aux Grains à Toulouse, Oxmo Puccino au festival Pause Guitare à Albi ainsi qu’au théâtre Antoine Vitez à Ivry, Catherine Ringer, Loic Lantoine...).

En 2015, Strange Enquête retourne sur les routes avec un nouveau spectacle et un nouvel Ep de 5 titres « 10 heures d'avion ». En 2016, il sort un album concept textes et bruits intitulé « Les carnets du 327885R » recueil de textes sous formes sonores. Friand d'expérience, Jérôme Pinel que l'on peut toujours croiser sur des scènes Slamsdu grand sud ouest, commence à écrire des textes pour d'autres interprètes (rock, jazz, blues et chanson). Le duo Strange Enquête sort un nouvel Ep de 6 titres « J'vais t'pourrir la vie » en mai 2016. L’album est sorti en novembre 2017.

La dernière date : Strange Enquête, vendredi 1er décembre 2017, 20h30, Bar associatif, Saint christophe (81).

Retour en image

ozio_gallery_nano
Ozio Gallery made with ❤ by turismo.eu/fuerteventura

Les feuilletons Poético-Radiophoniques

C'est dans le cadre de cette 5ème résidence de territoire menée par l’auteur performeur Jérôme Pinel sur le Carmausin Ségala qu’est né ce projet de fictions poéticoradiophoniques. Pendant plusieurs mois, Jérôme Pinel a, au gré de cette action lancée par l’emblématique association carmausine Rocktime avec le concours de la communauté de communes du Carmausin Ségala et de la DRAC Occitanie, multiplié les rencontres avec les habitants de la cité minière tarnaise mais aussi de sa campagne environnante, pour des concerts, des performances de poésie dans la rue, des ateliers d’écriture, avec toujours en toile de fond l’envie de raconter le quotidien. C’est à partir de ces discussions, que sont nés les premiers textes. L’idée de la fiction radiophonique, a vite fait son chemin. Elle permettait de ne pas être dans le seul témoignage et laissait plus de liberté aux habitants de s’exprimer sans tabou. Pour l’auteur, c’était aussi la possibilité de ne pas être enfermé dans la retranscription fidèle à une vérité. Néanmoins, tous les textes sont tirés de faits biens réels.

 

Plongée dans le Ségala

Mise en son : Guillaume Navar

"cette série est partie de plusieurs passages sur la commune de St Christophe. Lors decette série est partie de plusieurs passages sur la commune de St Christophe. Lors dema première venue, il y avait une cabine à coté de l’église. Lors de mon dernier arrête, sixmois plus tard, elle avait été enlevé. Détail subtil dans un monde où tout semble lent maisqui subit les mutations du monde moderne. Là-bas j’ai rencontré Raoul, un des anciensdu village, un enfant de métayer qui m’a raconté autour d’un cornet de châtaignes, sonhistoire, et son traumatisme de la guerre d’Algérie. Je voulais rendre à son intentionde partager sa douleur quand en 2018, beaucoup d’anciens ont du mal à exorciser cetraumatisme. Le personnage du motard, m’a été inspiré par une rencontre sur un bordde route, et l’histoire de certains retraités de la Mine qui ont de curieux passe-temps."

 

 

Incendie à la ferme

Mise en son : Jérôme Pinel & Bruno Izarn

"C’est lors d’une sortie avec le bus social de l’Escambiar que j’ai rencontré une femme d’agriculteur qui m’a invité à venir discuter avec son mari à propos de la solidarité paysanne en 2018. Le thème de l’agriculture est vaste et mériterait bien des histoires souvent complexes, mais je tenais à rendre hommage à cette anecdote qu’ils m’ont racontée. Le personnage du fils ingénieur à la « grande ville » qui revient à la ferme m’a été inspiré par une autre rencontre."

 

A l'ombres de Jaurès

Mise en son : Jérôme Pinel & Bruno Izarn

"Le point de départ de cette série m’a été donné par une anecdote qui m’a été racontée lors de mes premièrs contacts avec Carmaux, par un habitant de la cité de Gourcatieu. Une anecdote autour du jeu « plante Couteau » auquel s’adonnait les ados du quartier vingt ans plus tôt. La suite est mélange de détails et de rencontres, allant d’une vieille dame qui ne descend aux étendoirs que pour voir du monde, de la fierté non dissimulé d’une mère pour son fils ingénieur, d’un témoignage sur le travail des femmes à domiciles, le tout mélangé à plusieurs ballades dans Carmaux entre deux rendez-vous. Je voulais aussi, ici poser la question de la fidélité à une ville et aux idéaux qu’elle dégage, au travers de l’affrontement de deux vieux amis aux parcours différents"

Presentation du concept 

Engagée depuis 2012 à l’initiative des élus de la Communauté de Communes sur une proposition de l’association ROCKTIME, la « Résidence de territoire » s'inscrit en priorité dans une démarche artistique et culturelle de développement local. Une convention entre l’Etat (Ministère de la Culture – DRAC Occitanie) et la Communauté de Communes vient d’être signée pour soutenir ce projet sur plusieurs années.

Le principe : L'artiste réside sur le territoire tout en diffusant son œuvre à un large public.

Plusieurs objectifs :

• Sensibiliser différents publics (enfants, jeunes, adultes, personnes âgées et personnes handicapées) à la création et aux pratiques artistiques.

• Développer l'esprit critique du public.

• Inciter également à la découverte et à la fréquentation de lieux de création et de diffusion artistique.

• Favoriser les liens avec les structures culturelles de proximité (salles des fêtes, médiathèques, Bibliothèques, associations, lieux de patrimoine, entreprises, exploitations, etc.…).